Le textile parfait

Un peu d’histoire

Avant d’arriver à tout ces beaux vêtements modernes et sophistiqués que l’on trouve à n’importe quelle coin de rue de nos jours, il fut un temps ou les peaux de bêtes furent nos seules habits pour cacher notre nudité et nous protéger des intempéries.

  • -8000 av. J.C: apparition de la technique de rouissage.
  • Apparition du rouet au début du XIVe siècle.
  • 1771: L’aire de la filature industrielle voit le jour en Grande-Bretagne.

Et oui, avant les années 1700, il n’existait encore aucune machine permettant le tissage en quantité industrielle. Depuis l’apparition du rouet, aucun progrès conséquent n’avait alors été fait.

Comment choisir LA matière ?

De plus en plus de personnes se mettent à pratiquer une activité physique et ces personnes cherchent des vêtements adaptés pour chaque activité. En conséquence, chaque jour, nous voyons apparaître de nouvelles fibres et textiles préparés pour répondre aux différentes exigences des multiples disciplines.

De nombreux aspects doivent être pris en compte lors de la conception d’un vêtement pour un sport en particulier comme :

  • La protection contre le vent, la pluie, la neige, etc.
  • Le confort, « confort thermique », le « toucher » et la « liberté de mouvement ».
  • Bien sûr le look général du vêtement n’en n’est pas moins aussi important.

collage-sports

Maintenant que nous savons ce qui est
pris en compte lors de la conception d’un produit, nous avons besoin de savoir quel matériel est le mieux adapté.

Il est généralement difficile d’atteindre la perfection, mais la combinaison de différentes fibres permet d’obtenir des résultats étonnants.

Synthétique ou naturel?

Tout d’abord, savez-vous quelle image montre une fibre synthétique ou naturelle?

polyester2

cotton

La première image correspond à du polyester (synthétique), et la seconde à du coton (naturel).

Pas facile de distinguer les deux au premier regard n’est-ce pas ? Voyons les avantages et inconvénients de chacune.
Les fibres naturelles (de plantes), sont douces et polyvalentes lorsque les synthétiques sont particulièrement durables.

La fibre du coton, par exemple, est souple et respirante, tandis que l’acrylique est légère et résistante au froissement.

Le lin lui est léger, respirant et s’effiloche difficilement mais il est facile à froisser. Le nylon quant à lui est particulièrement solide et résistant aux taches, mais très sensible à la lumière du soleil.

N’oublions pas non plus la viscose et le polyester qui sont intéressants pour leurs différentes applications et combinaisons possibles. La viscose est obtenue à partir de pulpe de bois et confèrera à d’autres fibres la durabilité dont elles pourraient avoir besoin. Le polyester, la plus connue de fibres synthétiques, contribue elle à améliorer la résistance à l’usure d’un vêtement.

Quelle-est donc la meilleure combinaison ?

A vrai dire , il n’y a pas de combinaison idéale, tout dépendra pourquoi sera fait le vêtement. Il faudra alors orchestré un savant mélange de plusieurs fibres pour obtenir un vêtement qui corresponde aux critères d’utilisation. Ce que nous faisons chez Lapasa 😀

N’hésitez pas à commenter 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s